top of page
  • Photo du rédacteurIsabelle Moulis

Les Droits de la Femme

Dernière mise à jour : 24 août 2023

L'Homme est un animal social, il a besoin des autres; que ce soit de ses amours, de ses amis, de sa famille ou tout simplement des personnes qu'il croise tout le long de sa vie; que ce soit sur son lieu de travail ou dans son quotidien, il a besoin d'attention et de reconnaissance. Si un artiste est un individualiste dans la pratique de son art, il se nourrit également de collaborations, celles-ci peuvent venir de ses pairs comme de ses clients. Si les démarches sont différentes, l'attention est un ingrédient indispensable à la réussite que ce soit dans le domaine de l'écriture, de la comédie, de la peinture ou dans toutes autres activités artistique. Cette année, le regard de deux femmes, la première bibliothécaire et la seconde assistante culturelle et évènementielle, m'a donné l'opportunité d'ouvrir mon travail à un sujet avec lequel je flirte depuis des années sans m'y poser réellement. On ne se refait pas, je suis boulimique que ce soit dans mon activité artistique comme dans d'autres domaines. Cette opportunité fut une manifestation - la première de ce genre à Marans (17230) - que s'y elle fut modeste par sa taille et malheureusement par son public, fut une réussite grâce aux participants comme à l'écoute et à la motivation de l'organisatrice. Le titre vous à d'ors et déjà donné un indice, il s'agit de "la journée des droits de la femme".

Voici pour le contexte !

Cette journée est une manifestation internationale créée en 1977 par l'ONU. Journée de sensibilisation et de revendication, afin d'éradiquer le sexisme et les violences faites aux femmes comme un moment de mise au point sur les avancées, ou non, dans ce domaine.



Les personnes extérieures ne se rendent pas compte de la réflexion parallèle à la réalisation d'œuvres présentées dans une exposition, surtout sur un sujet tel que celui-ci.

Après un premier entretien où j'ai pu présenter une partie de mes travaux, et les idées que j'avais, il a fallu que je me mette au travail ! Soit un peu moins de 8 semaines à bûcher sur le sujet plus vaste de la femme et une cohérence à réfléchir sur les thèmes à aborder. L'espace d'exposition était limité, la durée de travail également. J'ai donc du faire des choix. J'ai décidé d'aborder ce vaste sujet en le scindant en deux. La maternité et les violences faites aux femmes, les locutions françaises ayant un rapport avec celles-ci étant retenus en fil d'Ariane !


Voici pour le sujet !

Et maintenant pour illustrer tout cela, voici quelques photos :


Sur le site, dans Tout'ime vous pouvez retrouver un petit album intitulé "Album de famille et animalité". Ces deux travaux en font partie, dessinés à l'encre de chine pour l'un sur un mouchoir ancien et pour l'autre sur un tissu brodé par une jeune collégienne d'antan. Ces travaux ont été un point de départ. J'aime travailler sur ces "ouvrages de dames", ces supports brodés sont des supports différents, jouer ou non avec les broderies, jouer de la fusion éventuelle de l'encre dans le tissu m'intéresse.


Voici pour la technique !


La maternité :

C'est avec deux "grandes" réalisations que j'ai voulu aborder le sujet :






Le premier est un volume, il est en quelque sorte un écho au drap de bébé sur lequel j'ai dessiné "les petites filles naissent dans des roses".







Il s'agit d'un mannequin de femme enceinte. On y voit représenté une anatomie stylisée d'un buste féminin gravide, des jumeaux y sont lovés. Ce mannequin fait de mousse a été recouvert de papier type kraft, dessin à l'encre.



Le second est un drap ancien, les remarques récurrentes, faites à l'encontre des femmes allaitant dans l'espace public ont été le point de départ.

J'ai choisi ce drap pour ses initiale qui m'ont permis d'insérer des "annotations" sous formes de morceau de tissu fixé à l'aide... d'épingles à nourrice, il va sans dire. Je l'ai désirée "mère nourricière" cette femme, "forte femme" par sa détermination, sa taille et son charisme, éblouissante de part son sourire et l'imprimé de sa robe.




À ce propos, pourquoi tant d'insultes féminines portent elles un nom d'animal : grosse vache, vieille bique ou chouette, guenon, chameau. Dans un monde où l'on accorde aussi peu de droit aux animaux, le parallèle est troublant.


Pour la violence :


J'ai voulu travailler sur 2 napperons verticaux, chemins de table délicats pour sujet grave.



D'autres travaux sont venus compléter l'exposition :


- 2 petits monotypes (voir article sur les monotypes);




- "Pomme d'API et pomme ridée" où le temps qui passe avec ces 2 âges de la femme;


Pomme d'API et pomme ridée

- Et pour alléger le tout, un peu d'humour est venu se glisser dans ma ma sélection avec quelques unes de mes "gueules de bois" et ces drôles de dames.


Et une pointe de sensualité avec ma "culotte fendue" et son abricot en folie.

Technique, encre et acrylique sur tissu.



Représentation de fruits dont les noms sont donnés au sexe féminin de part le monde.


Ce sujet est vaste, les locutions sont nombreuses et pourquoi pas une autre exposition sur ce thème, ailleurs... Histoire de faire voir du pays à mes bouts de tissu et de papier.


Merci à vous, pour votre lecture et n'hésitez pas à inscrire des commentaires.

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page