• Isabelle Moulis

Monotype

Un Monotype, qu’est ce que c’est ?


Un de mes monotypes effectué avec de la peinture à l'huile sur carton recyclé avec rehauts

à l'encre de chine, peinture et crayon blanc.


Un monotype est une variété d’estampe - le terme est donné au résultat obtenu comme à la technique- ; il s’agit d’un procédé rudimentaire qui donne, normalement, naissance à un tirage unique, les exemplaires suivants devenant de plus en plus pâles…


Le résultat est assez aléatoire et le désir premier pas toujours au rdv sur le papier, mais c'est également ce mélange de maîtrise et de hasard qui en fait un procédé intéressant. Quel bonheur de découvrir une petite perle que l'on aura envie de laisser telle ou de retravailler afin d'affiner le résultat. J’ai l’habitude de dire à mes élèves qu’un bon résultat sur 5 est une bonne moyenne.


Envie d’essayer? Quelques clichés doublés d’explications vaudront bien un tuto sans doute, du moins je l’espère, car je ne suis pas encore prête à vous offrir des minis vidéos, en attendant…


Voici la liste de ce dont vous aurez besoin :


  • une plaque qui vous servira de planche d’impression, celle ci peut être en plexi, en métal ou en verre pour un résultat plus précis, je vous conseillerai le verre ou le plexi car sa transparence peut être un atout comme vous le verrez plus loin; néanmoins une plaque de cartons ou de bois peut également être intéressante car vous donnera des effets de matières différents


  • des supports pour vos réalisations, n’importe quel type de papier mais également de carton de toile peut faire l’affaire, n’hésitez pas à en tester plusieurs avec vos essais et ainsi, petit à petit, vous saurez lequel privilégier selon le résultat souhaité et les techniques complémentaires que vous souhaiterez mettre en place.

Deux monotypes imprimés, le premier de droite a été fait sur un papier légèrement cartonné... sur la partie gauche effectué en second tirage, vous voyez qu il y a moins de matières, le résultat est plus flou, monotype sur papier de soie beige

  • crayon, pinceau, spatule, chiffon...


  • un monotype étant une estampe on peut penser qu’une encre d’imprimerie, peinture typographique, ou peinture à l’huile, est indispensable… En fait on peut également utiliser de la peinture acrylique comme de l'aquarelle; l'avantage de ces 2 dernières étant la facilité de nettoyage des outils, leur inconvénient étant la rapidité de séchage et donc la rapidité d’exécution! mais un retardateur pour l'acrylique comme 2 gouttes de produit vaisselle pour l'aquarelle permet de pallier quelque peu ces inconvénients.


Voici maintenant la technique ou plutôt les techniques :


  • On encre entièrement la plaque avec la peinture choisie, on peut effectuer quelques lignes, mouiller ou enlever partiellement la peinture, puis on pose dessus le support papier ou toile, on appuie alors sur le support, à la main ou à l’aide d’un outil, plus ou moins légèrement, afin d’imprimer plus ou moins, on dessine de la même façon avec outil ou non… Et pensez-y, on obtient un résultat à l’envers !


Plaque entièrement encré avec peinture acrylique, par la suite je vais enlever une partie de la peinture afin de faire des traces

Pour des essais, peu d'importance mais par la suite pensez à fixer votre papier sur le support, en prenant des repères, avec du scotch par exemple, ce qui vous permettra de soulever délicatement le papier et de voir le résultat, et de réencrer le support si besoin… Ceci est particulièrement important dans la seconde technique.


Détail du monotype effectué sur papier de soie, je pense le coller sur un autre papier plus rigide et le reprendre car j'aime le coté plus flou de celui-ci...




  • Ici vous comprendrez ma préférence pour une plaque transparente, en effet nous allons peindre un motif sur celle ci, la transparence de la planche permet de glisser dessous, un croquis, un modèle qui vous guidera…

Pensez à décalquer celui ci si vous estimez important un résultat qui ne soit pas un négatif de votre croquis.




Vous allez peindre rapidement, avec modèle glissé dessous ou non, sur la plaque de verre, puis de la même façon que pour la première technique vous allez exercer une pression, à la main, avec un rouleau en caoutchouc ou avec une petite presse manuelle, ici ce n est pas votre pression qui définit le plus votre dessin mais la peinture que vous aurez réalisé sur la plaque, faites tout de même attention, selon la qualité, la quantité de la peinture… le type de papier ou toile, sec ou mouillé...la finesse de vos traits… Votre rapidité d'action... Les résultats peuvent être complètements différents !


Voici un des croquis reproduit en couleurs avec de l'acrylique sur la plaque de verre, la peinture s'est écrasée, vous voyez un premier résultat sur la droite de la photo, comme j'ai pris la peine d'articuler avec du scotch, je vais pouvoir reprendre l'impression.


Jusqu’à présent je vous présente ces techniques avec une seule couleur, vous pouvez en employer plusieurs bien sûr mais faites attention à votre choix, certains mélanges lors de la pression pouvant être dysharmonieux ou salir votre travail, limitez le nombre de coloris à 3 max, vous serez toujours à temps de reprendre votre monotype - une fois papier et peinture secs- avec une technique complémentaire, pastel, aquarelle, crayon ou encre qui vous amèneront éventuellement plus de force au dessin comme à l'ambiance colorée.



On pourrait rajouter une technique complémentaire avec l’usage de caches de papier… d’ajout d‘écritures etc...

Je ne peux que vous inviter à tester cette technique peu utilisée, si ce n’est en maternelle! A faire des essais, vous obtiendrez des monotypes avec des textures grâce à des coup de pinceaux, des empattements donneront des textures de crépis, un papier ou un support mouillé des effets de flous…


Les deux petits monotypes une fois retouchés.

N’hésitez pas et si cette technique a été peu usité de grands maîtres tels Miro, Paul Gauguin, Picasso, Paul Klee, Odilon Redon, Toulouse Lautrec et Degas... Bien d'autres s'y sont essayés…


Paul Gauguin, Toulouse Lautrec, Edgar Degas



Pablo Picasso, Paul Gauguin et Camille Pissarro


Alors pourquoi pas vous, et surtout que les quelques personnes lisant cet article hésitent pas à partager leurs essais et réalisations !

  • Gris Pinterest Icône
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Flickr Icône

© 2019 ISABELLE MOULIS ARTISTE PLASTICIENNE La Rochelle FRANCE

Me contacter

Me contacter