• Isabelle Moulis

Les salles d'expositions



Un Sujet récurrent lors d'expositions communes, que ce soit lors des conversations entre artistes présents ou avec des visiteurs curieux est “les lieux d expositions”.


Entre artistes :


Alors tu as fais quoi dernièrement ? Et quelle est ta prochaine exposition ? C'est bien, ça draine du monde, des achats ? etc... Et quels sont les frais ? Combien coûte la location de la salle?



AAAAAAhhhh, en voici un sujet important, que dis je PRIMORDIAL car fâcheux pour nombre d'artistes plasticiens, Petit aparté, je ne parle pas ici des quelques artistes reconnus ayant une reconnaissance internationale ou plus modestement nationales, je ne parle pas non plus des artistes amateurs ayant la chance d'avoir des revenus parallèles, enfin je ne parle pas de ceux qui n'ont pas de soucis à se faire lorsque les factures arrivent et une vieille maison à retaper par exemple ;-) ;

Je parle de la majorité des artistes qui essaye de vivre ou de survivre grâce à leur passion, car si l'on a la grande chance d'exercer un métier qui nous tient à cœur, et pour répondre à une question récurrente de nos visiteurs :

Non nous ne vivons pas financièrement de notre travail !


Cette question du coût des salles ou nous présentons notre travail est donc primordial et du coup, je me suis dit que cela valait bien un petit article pour mon retour…

vivivi les “vacances” ont été longues !


Au moment où j'ai entamé cet article j'étais encore en exposition dans une salle à la citadelle du Château d'Oléron, sur l'île d‘Oléron pour ceux qui ne seraient pas de la région.

J'adore le château, les plus attentifs se souviendront que je suis née à La Rochelle, l'île d'Oléron fait partie de mes souvenirs d'enfant, moins importantes que les virées sur l'ile de Ré et sa traversée en bateau de l'époque, et au final peut être pas si nombreux que cela en fait, ce doit être les bouchons en été et les “raleries” de mon père conducteur qui m'en laissent un souvenir marquant; à ce propos les mêmes mots revenaient dans sa bouche lors de la traversée de Marans où j'habite actuellement ! Mais laissons ce sujet digne de me voir couchée sur un canapé de psy pour revenir à la citadelle et au Château.



Château d'Oléron est donc un joli village situé à l'entrée de l'île, juste après avoir enjambé le pont, de nombreuses cabanes ostréicoles devenues avec le temps pour un gros pourcentage des cabanes colorées occupées par artistes et artisans d'art, un joli petit port, un village et des habitants accueillants et la citadelle !


Il suffit de passer le pont donc, et je ne m'en prive pas afin de faire cargaison de clichés de textures et ambiances, j'aime ce village, et lorsque Caroline Minassian, céramiste, m'a proposé de me joindre à leur exposition de groupe “Septembre à la citadelle”, c'est avec un grand plaisir que j'ai accepté.



Lors d'une de mes permanences j'ai découvert que la salle ou nous étions, le Bastion Royal, était mis à la disposition gracieuse, comme les autres salles de la citadelle, d'artistes souhaitant y exposer, un dossier de candidature, et si vous êtes acceptés, dans la mesure des disponibilités, vous pouvez venir y présenter vos travaux. GRATUITEMENT, le sujet est suffisamment rare pour que je me répète et l'inscrive en majuscule.


Comme je vous le disais précédemment, le montant des Frais de locations de salles est un sujet épineux pour les artistes plasticiens, car à moins d'avoir une renommée qui vous ouvre grand les portes, les plasticiens sont les seuls artistes à devoir payer afin de montrer leur travail.

Je ne veux pas dire que les autres artistes aient une vie plus facile, mais je souligne que l'on invite régulièrement des comédiens, chanteurs, danseurs, en les rétribuant et sans leur demander de régler le loyer !

Les plasticiens qui engagent autant leur énergie, leur imagination et créativité, au plaisir des yeux et des émotions des visiteurs, sont, dans ce domaine, les parents pauvres des Beaux Arts.


Leurs muses ont du se planter quelque part, et les propriétaires de salles, les organisateurs de salons, qui sont rarement des mécènes, se sont engouffrés dans cette faille !



D’où un certain malaise lors de réunions d'artistes de toutes sortes, intermittents du spectacle et autres ayant bien du mal à se comprendre parfois, du moins sur ces sujets financiers, et ce n'est pas dans un contexte où l'on a plus facilement tendance à rogner vers le bas que les plasticiens verront cette “inégalité” disparaître.


Ceci étant dit, je reviens vers la municipalité de Château d’Oléron et à sa politique d'aide envers les artistes et tiens particulièrement à la remercier, tout autant que mes amis artistes exposants, pour cette belle exposition dans cette non moins belle salle.


Vous trouverez dans cet article des photographies prises au Château d'Oléron;


Voici des œuvres des artistes présents à cette exposition : par ordre alphabétique, vous retrouverez également plus bas des liens vers leur sites


Eve Baurens ; Cédric Goelo ; Marine Goodmorning


Léa ; Ledoeufre ; Caroline Minassian


Nadine Salem ; et moi même...


Liens utiles:


Eve Baurens, peintre : https://www.facebook.com/Eve-Baurens-285147902428628/

Cédric Goelo, peintre et céramiste : www.cedricgoelo.skyrock.com

Marine Goodmorning, plasticienne : https://www.facebook.com/mgoodmorning/

Léa, peintre : www.mimielea.e-monsite.com

Ledoeufre, peintre, plasticien : www.ledoeufre.com

Caroline Minassian, céramiste : https://www.facebook.com/Caroline-Minassian-651194368330721/

Nadine Salem, peintre : www.nadine-salem.com


Château d'Oléron : http://www.ot-chateau-oleron.fr/


27 vues1 commentaire
  • Gris Pinterest Icône
  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Flickr Icône

© 2019 ISABELLE MOULIS ARTISTE PLASTICIENNE La Rochelle FRANCE

Me contacter

Me contacter